Les coaches scolaires se font de plus en plus indispensables dans les collèges et lycées de nos jours. En plus des conseillers pédagogiques, les élèves ont également besoin de se faire faire coacher pour prendre leur avenir en main. Le coach scolaire devient alors le professionnel le plus solliciter pour les jeunes de 15 à 25 ans pour reprendre confiance en eux et être sûr de prendre les bonnes décisions pour la continuité de leurs études.

Les rôles et attribution d’un coach scolaire

Le coach scolaire eureka n’est ni un professeur ni un conseiller pédagogique qui suit l’élève ou l’étudiant selon sa performance à l’école. Il est une personne étrangère à la vie scolaire de l’enfant mais qui va l’aider à reprendre sa vie en main après une panne de motivation. L’exercice de ce métier nécessiterait une formation en coaching scolaire mais cette formation professionnelle n’existe pas encore dans les universités et les grandes écoles.

Les critères pour être un bon coach scolaire

Un bon coach scolaire est celui qui réussit à remettre un jeune en difficulté sur les rails de sa vie scolaire ou estudiantine. Pour réussir à mener à bien ses missions, ce professionnel se doit tout d’abord d’être sûr de lui et de ce qu’il fait. Pour le moment, l’exercice de ce métier ne nécessite pas de formation en coaching scolaire car le plus important est le professionnalisme et la maitrise du sens de l’écoute et de la suggestion.

La qualification d’un coaching scolaire réussi

Lorsqu’un jeune en difficulté se ressaisit après ses séances chez le coach scolaire, cela signifie que la « thérapie » a réussi. Et cette réussite des séances de suivis ne tient qu’aux qualités du coach. Ce dernier a donc été attentif aux problèmes rencontrés par le jeune. Il a su maitriser les techniques de l’écoute et de la communication.